L’homme qui dialogue avec les plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’homme qui dialogue avec les plantes

Message  sylvain le Dim 15 Mar - 19:23

L’homme qui dialogue avec les plantes



Dans la vallée de Santiago, au cœur du Mexique, un paysan tout simple, José Carmen, défraye depuis vingt ans la chronique...Car il produit des choux de quarante kilos, des pieds de maïs de cinq mètres de haut, des blettes d’un mètre et demi, et ses terres ont dix à cinquante fois plus de rendement à l’hectare pour une utilisation de fertilisants...cent fois moindre.

Chimistes, agronomes, ingénieurs et techniciens sont accourus de partout pour suivre le travail de cet homme hors du commun, qui a su décoder les dessins des Codex Aztèques avant même de savoir lire, bénéficier de la science d’un sage tibétain et d’un biologiste allemand pour faire l’alchimie unique de ses fertilisants, savoir cultiver sur terres salées, créer de nouvelles plantes non-transgéniques résistantes aux maladies... Et même faire pleuvoir.

Mais ne retenons ici que son union et sa coopération unique avec les plantes :

J’ai commencé par m’asseoir auprès des plantes, je me suis mis à les observer. Puis je leur ai demandé de m’aider. Les plantes, comme tout ce qui vit, ont une forme d’intelligence qui leur permet de communiquer avec nous, il suffit de les écouter. Parfois, pendant la nuit, je sens que mes plantes ont soif, alors je marche jusqu’à mon champ, et je les arrose jusqu’à ce qu’elles soient satisfaites.

C’est absurde d’appliquer à la lettre les conseils d’arrosage, car, comme les hommes, chaque plante est différente.

Les hommes n’ont pas tous des affinités avec les plantes, et les plantes avec les hommes.C’est une question de compatibilité, comme les rhésus sanguins entre les êtres humains. Les plantes elles-mêmes peuvent se regrouper par affinité, en fonction de leurs énergies. Par exemple, on peut marier le haricot rouge et le maïs parce que ce sont des plantes qui s’entraident. Mais d’autres peuvent se combattre, comme la mangue et l’avocat, et même s’entretuer.

Si l’énergie d’une plante se heurte à la nôtre, la plante peut préférer mourir plutôt que de nous accepter. Certains par contre sont nés avec des dons pour cultiver, et s’entendent bien avec un grand nombre de plantes. On dit alors qu’ils ont la main verte.

Quant à moi, certaines plantes m’acceptent, d’autres pas : celles-là, je n’ai pas le droit de les cultiver.
Références :

L’homme qui parle avec les plantes (avec cahier photos). Yvo Perez Barreto. Presses du Chatelet. 1998. Un Documentaire de 52 minutes, du même auteur, est disponible chez l’éditeur.



Je trouve ca super interessant cheers fallait que je vous le montre !

bises amcales

_________________
Jamais l'aigle ne perdit plus de temps que lorsqu'il se laissa instruire par le corbeau.
avatar
sylvain
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 62
Localisation : sud ouest de la france
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://le-mantra.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum